Sortie club DH à Saint-Jean-Montclar 16 juillet 2022

HPP (Luynes), 20h17, belle soirée d’été où la chaleur commence tout juste à laisser place à un peu de fraicheur, le ticket indique B-0074. Il reste quelques places assises dans la salle d’attente des urgences, mais pas mal de sièges sont occupés, l’attente va être un peu longue. Après une grosse journée de ride pleine de sensations et d’émotions, c’est l’occasion idéale pour mettre quelques mots dans les notes de l’iPhone. Ça fait un moment que l’on a privilégié les sorties, nombreuses, aux rédactions de comptes-rendus. Il est temps de s’y remettre. Les notifications WhatsApp se succèdent sur le téléphone, la discussion commune clignotte au gré des publications de photos et de vidéos que les participants à la sortie club partagent les uns après les autres les photos et les vidéos du jour

Rédacteur / GO: Pierrot / Cyril

Le making of

L’idée trottait dans la tête de Cyril depuis un moment, et s’est concrétisée aujourd’hui : une journée DH/Enduro en station. En ces temps difficiles pour la pratique du VTT, où la plupart des massifs autour de Pertuis sont interdits d’accès à cause du risque élevé d’incendie, la période est propice à l’éloignement. Saint-Jean-Montclar a été choisi, bien que Cyril ne s’y soit jamais rendu, car les échos des vttistes y sont prometteurs. C’est l’un des spots les plus proches de chez nous, les tracés sont plutôt naturels, assez rocailleux mais principalement dans la forêt, si l’on exclut le départ en haut du télésiège. Il y a bien sûr des aménagements (virages relevés, notamment au départ, planches de sauts, passerelles…) mais pas vraiment typé “Bike Park”. Peu de flow “propre”, ça vibre toujours un peu… ou beaucoup, même avec les gros débattements de nos machines.

Covoiturage, bien sûr, mais plus facile que d’ordinaire vu que la majorité des riders vont louer le vélo sur place, seuls Xav, Alain et Cyril amènent leur monture. Les 4 autres (Lucille, Thibault, Laurent et moi) passeront par le loueur local, qui leur proposera du bon matos, pas inutile au vu de l’exigence des singles ici. Tout le monde a ses protections (casque integral, dorsale, coudières et genouillères au minimum). Grand soleil, donc un peu inquiets de la chaleur, forcément, mais finalement ça restera supportable malgré le harnachement sévère.

Le déroulé

Programme du jour : une trace bleue pour se mettre dans le bain, puis mix bleu-rouge et rouge vif avant la collation du midi. On passera aux choses sérieuses après manger : une piste rouge pour digérer les burgers, puis les pistes noires ! Enfin certains finiront cool en refaisant la bleue du début, mais bien plus proprement et rapidement que le matin, notamment pour moi qui ai bien peiné sur certains passages noirs, alors que les 2 warriors (Xav et Lucille) préféreront se faire la dernière noire du Bike Park pour compléter la visite du domaine.

Un seul télésiège ouvert, mais les descentes sont longues, ça nous permet de bien souffler en remontant. Pas d’attente en bas, ni de bouchons sur les secteurs, le nombre de riders est plutôt limité dans la station aujourd’hui. L’accroche des vélos derrière les nacelles devient simple quand on a compris le principe, mais les novices ont eu un peu de mal à maîtriser le système. Hisser les lourdes machines à bout de bras n’est pas évident, surtout quand on pige que ce n’est pas nécessaire ! Quand on met le vélo cabré bien en ligne derrière les nacelles puis qu’on le pousse dans la gorge en métal quand il arrive sur le petit tremplin, ca s’accroche tout seul, et on a même le temps de monter devant, pour le récupérer au sommet.

Alain se savait un peu juste physiquement, et malgré ses efforts, il subit le terrain lors des premières descentes. Il préfère écourter en fin de matinée, le plaisir n’était pas suffisamment là. Pas la peine de prendre trop de risques à quelques jours des vacances, la montagne peut être sévère quand elle prend le dessus. Pour les autres, l’aventure continue, les uns derrière les autres à bonne distance, je ferme la marche comme à Finale Ligure l’année dernière, ça évite de bouchonner les autres qui vont plus vite (!) et me permet de mieux me concentrer sur le pilotage.

Beaucoup de conseils prodigués par les experts du club, sur les appuis, le placement dans les virages relevés, la gestion des sauts, … qui donnèrent lieu à plusieurs ateliers improvisés (cf les vidéos), facilités par la fréquentation limitée des parcours. Guidage aussi en passant devant pour montrer quand et comment mettre les appuis, ou derrière pour analyser et expliquer les points à améliorer. Tout l’esprit club illustré par ces ateliers et ces échanges !

Un seul souci mécanique, malgré les conditions exigeantes des tracés, une pédale qui se dévisse en pleine descente ! Laurent en sera quitte pour un échange standard de vélo au magasin de location, qui plus est pour une monture plus à « sa main » finalement (au niveau des poignées et des freins), et plus récente avec une fourche Double Té typique des DH. Rayon de braquage réduit, mais sensations garanties !

Le suspense n’est pas Hitchcockien, mais il est temps de le lever ! C’est Thibault qui fit une mauvaise chute dans la première noire de l’après-midi, le vélo retombant sur son épaule . Le plus rageant étant qu’elle survint dans un passage plutôt tranquille… L’attention maximum est requise à chaque instant en DH, notamment dans les zones de transition où le besoin de récupérer se fait sentir. Il faut dire que le haut du corps (bras et mains) travaille beaucoup plus qu’en XC !

Un grand merci au GO du jour pour l’initiative, la parfaite organisation (notamment les infos de présentation sur notre nouvelle appli Spond), l’accompagnement de Thibault après sa chute. Et comme d’habitude une super ambiance dans le groupe, qui a bien kiffé, et bien géré les différences de niveau. Expérience très différente (certains diront « complémentaire ») de nos randos XC habituelles, donc source de plaisirs nouveaux

23h02, les 2h d’attente promises pour analyser la radio ont été à peine dépassées. Thibault gagne le droit de porter une attelle, repos en vue…

#kiffance #licence4 #pneudevanaplat #pasfacilederouleravecunepedalenmoins #tuvasalasalle #zidane #vachessurlessingles #bainsnorvégiens

L’album photo

Les vidéos

Cyril et Lucille
Enchainement de Xav, Lucille, Laurent et Thibault
Les mêmes sous un autre angle
Le final de Lucille à l’arrivée en station